C’est soit un état de « distraction » : par exemple, lire une page d’un roman et en reprendre la lecture une ou deux fois d’affilée parce que notre esprit a « décroché » ou au contraire un état « d’hyper concentration » : par exemple,  être concentré devant l’écran d’un ordinateur ; notre attention se fixe sur une idée, un projet à aboutir. Dans les deux cas la notion du temps nous échappe complètement.

L’hypnose est un outil très intéressant : La personne ne change pas  grâce à l’hypnose, elle a  simplement la possibilité d’effectuer ses  propres changements en état hypnotique.

L’hypnose est particulièrement respectueuse de la personne. Chaque individu est considéré comme un être unique.

Le thérapeute est juste un accompagnateur, c’est l’individu qui a en lui ses propres ressources et les solutions recherchées. J’insiste sur le fait que l’accompagnateur adopte un langage très permissif et non autoritaire, il capte l’information afin d’être au plus prêt de la réalité de la personne, de ce qu’elle vit et comment elle le vit.

 

La personne placée dans un Etat de Conscience Modifiée a alors une conscience accrue des situations et des problèmes à résoudre.

La personne fait le meilleur choix qui est à sa disposition, il n’y a pas « d’erreur ».

L’hypnose est ce que l’on appelle « l’Etat de Conscience Modifiée ».

  • C’est un état de relaxation inconsciente, l’individu est à la fois présent et ailleurs….
  • C’est une expérience personnelle, propre à chaque individu en fonction de son vécu et de son environnement
  • C’est un processus qui facilite le changement : les ressources (les clefs propres à chacun) présentes dans l’inconscient sont amplifiées en vue d’un changement, par conséquent….
  • … les solutions apparaissent de façon évidente ; l’individu trouve ses propres solutions et opère ses changements positifs
  • C’est un état qui libère les inhibitions, tout en gardant le contrôle de ce que l’on dit.

En résumé, c’est ce que l’individu fait pour lui-même qui est à l’origine de ses propres changements et non l’intervention du thérapeute.

Marie Paule Xéridat – Hypnothérapeute